Achille Talon et le Neutron-Tron

Avertissement : cette page n’est optimisée que sur un écran d’ordinateur, au risque de voir une mise en page aléatoire !

Achille Talon

Que vous me connaissiez ou pas, je n'y participerai pas.

Heu.

Soit.

Je l'aime.

C’est pas un coureur automobile, ça ?

Parce que j'ai peur de Brigitte Fontaine. J'ai délimité un périphérique de sécurité.

Dans mon cas, c’est plus que vrai.

Il devient un bureaucrate rapace et sans scrupules. Confinement, jour pneu de tracteur-chantilly.

Tant pis.

Ouf ?

Rien, mais avec intensité et application.

Heu.

Avec un arrosoir qui s'enfume au soleil. Médiocre, certes, mais pas dénuée de bon sens. On fait moins le malin, maintenant, hein Paf le Chien.

Oh, oui, toi, tu es gros veinard.

Ou alors elle est brassée en France, mais de toute façon ça n'a jamais été de la bière, dans tous les cas.

Filigrane bariolé.

J’ai touché le fond de Je.

Par contre j'ai toujours des doubles que j'échangerai volontiers contre un lémurien empaillé au moment d'une crise de prurit anal.

LOL.

Je était tout petit, tout affaibli, un avorton qui ne voulait pas disparaître. "Tu veux pas qu'on aille visiter le musée du pain perdu ?" proposa Gaston avec un peigne.

Bref.

Enfin.

Il ne paie pas de mine ce petit enfoiré.

à l’heure où les capacités de mémoire du moindre smartphone sont à une galaxie de ce que pouvait faire une règle à calcul, on s’en sert pour publier des photos de chat ou pour se plaindre de l’arbitrage d’un match de foot.

En vers.

Dans la continuité de mes neutronneries, voici comment utiliser le Neutron-tron pour faire parler Achille Talon. Toute suggestion pour un autre exercice de style est totalement bienvenue.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire